Conférence #D > Le désordre et la musique, les pouvoirs du Dieu Pan

Jean-François_de_Troy_(Pan_et_Syrinx © Jean-François de Troy

La nymphe qui portait le nom de Syrinx échappe à l’étreinte de Pan en s’enfonçant dans la terre. Des roseaux poussent à l’endroit où son corps disparaît. Furieux, le dieu arrache les roseaux, les brise. Puis, comprenant ce qui est arrivé, il se met à gémir. Son souffle emplit les roseaux qui dans sa main divine sont devenus l’instrument primitif et universel, la flûte de Pan.

La musique apparaît quand s’échappe l’objet du désir. Le sifflement de la flûte pastorale pousse à la danse des humains frissonnant d’éros, rayonnant d’une joie proche de l’envol.

Du désordre animal à l’équilibre, tel sera l’objet de notre réflexion, qui nous entraînera aussi du côté de la philosophie.

> Texte de la conférence organisée le samedi 19 octobre au Château de Rosanbo : ici

> Entretiens avec Philippe Borgeaud

 

Philippe Borgeaud, historien

Historien des religions antiques, Philippe Borgeaud, est professeur émérite de l’Université de Genève. Sa thèse de doctorat, Recherches sur le dieu Pan, publiée en 1979 à l’Institut suisse de Rome, est aussi parue en anglais : The Cult of Pan (University of Chicago Press). Spécialiste des rites et des mythes grecs, auteur d’un livre sur La Mère des dieux. De Cybèle à la Vierge Marie (aux éditions du Seuil), il s’est penché sur la question du comparatisme et travaille actuellement à l’étude critique du regard européen porté sur l’histoire des religions en général. Il a publié dans cette optique Aux origines de l’histoire des religions, Paris, Seuil, 2010 ; L’histoire des religions, En Crauzaz (Suisse), Infolio, 2013 ; Exercices d’histoire des religions. Comparaison, rites, mythes et émotions, Leiden, Brill, 2016; ainsi que, avec Sara Petrella, Le singe de l’autre. Du sauvage américain à l’histoire comparée des religions, Paris, Editions des Cendres, 2016.

Partager