Concert #8 > Encomium Musices

Leon Berben © Lutz Voigtlaender

Sait-on que la naissance de l’orgue ne remonte pas moins à l’Antiquité et que la syrinx (ou flûte) de Pan en est son lointain ancêtre mythologique ? Il est véritablement né au 3e siècle avant notre ère à Alexandrie, fruit des recherches d’un certain Ctésibios. Il sera alors dénommé « Hydraule », la force de l’eau associée à l’instrument à anche double, l’aulos. Après plusieurs siècles de développement et de péripéties, il trouvera sa place dans les églises d’occident et en deviendra un élément incontournable de la liturgie. Suite au Concile de Trente, son rôle se trouvera accentué et ce n’est pas un hasard si la facture et la littérature pour cet instrument connaissent un véritable essor au 17e siècle. Léon Berben nous offrira les plus belles pages des compositeurs français, anglais et espagnols de cette période avec en couronnement l’étonnante variation de John Bull, Walsingham.

 

Leon Berben
Léon Berben © Christophe M-Frommen

 

Programme

Charles Racquet (1597-1664)
Fantaisie

Jehan Titelouze (1563-1633)
Pange Lingua Gloriosi

Antonio de Cabezón (c.1510-1566)
Tiento del primer tono („Salve Regina“)

Dr. John Bull (c. 1562-1628)
In Nomine IX

Pieter Cornet (c. 1575-1633)
Salve Regina
Salve Regina-Ad te clamamus-Eia ergo-O Clemens-Pro Fine

Abraham van den Kerckhoven  (c.1618-1702)
Fantasia

William Byrd (c. 1540-1623)
Fantasia in a

Dr. John Bull
Walsingham

Note d'intention

A venir.

Léon Berben, orgue

Léon Berben est né en 1970 à Heerlen aux Pays-Bas et vit à Cologne. Il étudie l’orgue et le clavecin à Amsterdam et à La Haye auprès de Rienk Jiskoot, de Gustav Leonhardt dont il est le dernier élève, de Ton Koopman et de Tini Mathot, et y obtient le diplôme de soliste. Il est organiste titulaire du l’orgue historique de Ostönnen (c. 1425/1722). Entre 2000 et 2006, il est le claveciniste de Musica Antiqua Köln (Reinhard Goebel), avec qui il donne des concerts en Europe, en Asie et en Amérique du Nord et du Sud, et enregistre de nombreux CDs pour Deutsche Grammophon / Archiv Produktion. Après la dissolution de l’ensemble fin 2006, il poursuit une carrière de soliste qui le conduit dans les festivals internationaux les plus renommés comme Klavier Festival Ruhr, Festival de Saintes, Lucerne Festival, Internationaal Orgel Festival Haarlem, Festival Oude Muziek Urecht, Rheingau Musik Festival, Festival de Música Antiga de Barcelona, Bach Festival Montreal… En tant que musicien de chambre, il coopère avec l’ensemble Concerto Melante (Berliner Philharmoniker).

 

Passé maître dans la pratique de l’orgue et du clavecin, ses connaissances étendues de l’histoire de la musique et des pratiques historiques font de Léon Berben l’un des meneurs de sa génération de la musique ancienne. Son répertoire s’étend de 1550 à 1790, mais son intérêt se porte principalement sur la musique allemande, les virginalistes et Jan Pieterszoon Sweelinck. Il a signé comme co-auteur des articles pour Die Musik in Geschichte und Gegenwart. L’étude intensive des sources et le constant travail de recherche confèrent une qualité particulière à l’art de l’interprétation de Léon Berben. Ses enregistrements solos sur instruments historiques ont été encensés par la critique et ont obtenu de nombreuses récompenses, dont le Diapason d’or, le « Choc » du Monde de la Musique et Prix trimestriel de la Deutsche Schallplattenkritik.

En savoir plus : site webfacebook

Partager