Concert #6 > Il Canzoniere di messer Petrarca

Huelgas Ensemble - Festival de Lanvellec et du Trégor © Luk Van Eeckhout Leuven

Dante a forgé la langue italienne, Pétrarque l’a ciselée, les madrigalistes du 16e siècle l’ont sublimée par la puissance chromatique de leurs compositions. Dans son Canzoniere, le poète déplore la mort de la belle Laure, tel Orphée la disparition de son Eurydice. Il fallait un ensemble d’exception pour restituer toute la force lyrique de cette musique. Paul Van Nevel, le chef emblématique du Huelgas Ensemble, a minutieusement élaboré son programme en puisant parmi les plus beaux madrigaux des compositeurs représentatifs tels Cipriano de Rore, Giaches de Wert, Orlando di Lasso ou encore Luca Marenzio.

Distribution

Cantus : Axelle Bernage, Rosemary Galton, Helen Cassano
Tenor : Achim Schulz, Adriaan De Koster, Vojtěch Semerád, Stefan Berghammer , Matthew Vine
Bass : Frederik Sjollema, Guillaume Olry

Percussion : Silke Jacobsen
Direction artistique : Paul Van Nevel

Programme

Spirito l’Hoste da Reggio (ca.1510-ca.1575)
Oimè il bel viso à 4 (Canzoniere no. 283)

Luca Marenzio (ca.1553-1599)
Solo e pensoso à 5 (no. 35)

Cesare Tudino (ca.1530-ca.1590)
Amor, i’ho molti e molt’anni pianto à 4 (no.332, strophes 10 & 9)

Cipriano de Rore (1515-1565)
Datemi pace à 4 (no. 274)

Luca Marenzio
O voi che sospirate à 5 (no. 332, strophe 12)

Gioan Paien (floruit ca. 1550)
Lasso quante fiate Amor à 2 (no. 109)

Cipriano de Rore
Mia benigna fortuna à 4 (no. 332)

Giaches De Wert (1535-1596)
Mia benigna fortuna à 5 (no. 332)

Orlandus Lassus (1532-1594)
Lasso quante fiate Amor à 4 & 5 à la falso bordone (no. 109)

Giovanni Domenico da Nola (ca.1520-1592)
Datemi pace à 4 (no.274)

Nicola Vicentino (1511-1576)
L’aura che’l verde lauro à 5 (no. 246)

Ensemble Huelgas

L’Ensemble Huelgas est reconnu depuis plus de quarante ans comme l’un des meilleurs ensembles pour l’interprétation de la musique polyphonique du Moyen Âge et de la Renaissance. L’ensemble est célèbre dans le monde entier pour ses programmes originaux constitués pour la plupart d’œuvres inédites et inconnues. L’approche inhabituelle et la pureté de l’intonation surprennent encore et toujours le public.

L’Ensemble Huelgas se produit dans les plus grands centres musicaux mondiaux, comme les « BBC Proms » à Londres, le « Lincoln Center » à New York, la « Cité de la Musique » à Paris, la « Philharmonie » de Berlin, la « Fondation Gulbenkian » à Lisbonne, ou encore le « Centro Cultural de Belem » à Lisbonne. L’ensemble est également invité régulièrement dans tous les grands festivals de musique ancienne, où il peut alors se produire dans son « environnement naturel » que sont les chapelles anciennes, les églises et autres monastères. Ainsi, à travers ces concerts, l’ensemble propose une passerelle interdisciplinaire entre l’architecture et la polyphonie. Sous le patronage de « BOZAR » à Bruxelles, l’Ensemble Huelgas effectue depuis plus de vingt ans un cycle annuel de trois concerts très appréciés du public.

Les interprétations de l’Ensemble Huelgas reposent sur une connaissance approfondie de l’esthétique du discours musical et sur la pratique spécifique du chant au Moyen Âge et à la Renaissance. Les médias et la presse soulignent à chaque occasion la vitalité spontanée et la clarté particulière avec lesquelles l’Ensemble Huelgas présente son répertoire et établit sans cesse de nouveaux standards. En regard de ses qualités musicales, de plus en plus de compositeurs demandent à l’Ensemble Huelgas d’interpréter leurs œuvres (par ex. Rihm, MacMillan).

La discographie de l’Ensemble Huelgas comprend actuellement plus d’une centaine d’éditions d’œuvres vocales et instrumentales allant du 13e au début du 17e siècle, avec notamment des disques consacrés à Dufay, Brumel, de Rore, Richafort, de Kerle, Ferrabosco, Palestrina, Lassus et Ashewell. Les disques sont enregistrés avec Seon, Sony Classical, Harmonia Mundi France, Deutsche Harmonia Mundi, Cypres ou encore ECM. La discographie des dernières années comprend entre autres le Eton Choirbook, Les mélanges de Claude Le Jeune, Le mystère de Malheur me bat, L’héritage de Petrus Alamire, L’oreille de Zurbarán, Firminus Caron-Twilight of the Middle Ages, Le mirroir de Monteverdi, L’oreille des Huguenots et l’enregistrement de la pièce du compositeur allemand Wolfgang Rihm, « Et Lux », pour huit chanteurs et quatuor à cordes.

Récompenses : plusieurs prix Caecilia de la presse belge, « Choc du Monde de la Musique », le Prix Edison, un « Classical Award pour la musique ancienne » de Cannes, le « Prix d’honneur » de l’Académie Charles Cros, un « Prix de carrière » de la radio classique belge « Klara », une distinction de « l’Union des Radios Européennes », une autre distinction par la radio canadienne, le « Preis der deutschen Schallplattenkritik » ainsi que le prix musical allemand « ECHO Classique» décerné en 1994, 1997, 2010 et 2011, plusieurs « Diapason d’Or » pour des CD’s spécifiques et le « Diapason d’Or de l’année 2014 » et le « Diapason d’Or de l’année 2015 ». Plus récemment l’ensemble a récu un « Choc du mois »(édition février 2017 de ‘Classica’) et un “Preis der deutschen Schallplattenkritik” (Bestenliste 1/2017) pour le CD « Le miroir de Monteverdi ».

L’Ensemble Huelgas est soutenu par le gouvernement flamand et l’Université Catholique de Louvain

En savoir plus : facebook – site web

Paul Van Nevel, direction

Paul Van Nevel est le directeur artistique de l’Ensemble Huelgas qu’il a fondé en 1971, pour compléter ses activités à la Schola Cantorum de Bâle. Pionnier et figure de proue de l’ exploration ainsi que de l’interprétation de la polyphonie européenne du 12e au 16e siècle , Paul Van Nevel effectue une approche interdisciplinaire en partant des sources originales tout en tenant compte du contexte culturel de l’époque (la littérature , la prononciation restituée, le tempérament, le tempo, la rhétorique, etc.). Il est toujours à la recherche d’œuvres méconnues et porte une attention toute particulière aux trésors de la polyphonie flamande.
Paul Van Nevel était professeur invité au Sweelinck Conservatorium Amsterdam, la Musikhochschule Hannover, le Centre de Musique Ancienne de Genève et il est depuis 30 ans chef invité du « Chœur de chambre des Pays-Bas ».
Paul Van Nevel a notamment écrit une monographie consacrée à Johannes Ciconia ainsi qu’un livre sur Nicolas Gombert. Il a également transcrit de la musique de la Renaissance pour les éditions allemandes Bärenreiter.
Paul Van Nevel possède une excellente connaissance des collections des bibliothèques musicales européennes qu’il met à profit pour interpréter avec son ensemble des œuvres pour la plupart inconnues du grand public. Ses programmes surprennent par leur conception originale et par une maîtrise exceptionnelle du répertoire de la polyphonie du Moyen Âge et de la Renaissance.
Paul Van Nevel a reçu de nombreux prix, dont le Prix d’honneur de l’Académie Charles Cros (1994), plusieurs Diapason d’Or ainsi que des Choc de l’année (Le Monde de la Musique), le prix Edison, le Classical Award de Cannes , plusieurs prix Caecilia de la presse belge , un Prix pour sa carrière de la radio classique belge « Klara », le « Preis der deutschen Schallplattenkritik » et également plusieurs prix Echo Klassik de la presse musicale allemande. La presse internationale a réservé un accueil particulièrement élogieux à l’enregistrement de l’Ensemble Huelgas consacré au Eton Choirbook (Sony Classical, 2012) et La oreja de Zurbarán (Cypres records, 2014). Pour l’enregistrement Les trésors de Claude Le Jeune (Sony Classical, 2014) il a reçu le Diapason d’Or de l’année 2014 et pour l’enregistrement Wolfgang Rihm : Et lux (ECM 2015) le Diapason d’Or de l’année 2015. Plus récemment Paul Van Nevel a récu un Choc du mois (édition février de Classica) et un Preis der deutschen Schallplattenkritik (Bestenliste 1/2017) pour le CD Le miroir de Monteverdi.

Paul Van Nevel est internationalement reconnu comme un grand connaisseur du cigare.

Partager