Concert >Les Passions, Orchestre Baroque de Montauban

© Fabienne Azema

L’Épopée à l’Épreuve de l’Amour

Après la chute de Troie, Ulysse et Enée, célèbres héros de l’Odyssée, embarqueront sur leurs navires respectifs, l’un pour regagner son royaume d’Ithaque où l’attend sa loyale épouse, et l’autre pour l’Hespérie afin d’y fonder, à la demande des dieux, la nouvelle Troie. Leurs périples parsemés d’obstacles, dont les inextricables filets de l’amour, ont inspiré les librettistes et les compositeurs baroques. L’ensemble Les Passions dirigé par Jean-Marc Andrieu et la soliste Isabelle Poulenard interpréteront des cantates et des extraits d’opéras français de Michel Pignolet de Montéclair, Jean-Féry Rebel et Jean-Baptiste Morin mettant en scène les deux personnages féminins intimement liés aux deux héros, la fidèle Pénélope, reine d’Ithaque, et Didon, reine de Carthage abandonnée.

Jean-Marc Andrieu, flûte à bec et direction

Jean-Marc Andrieu débute ses études musicales au Conservatoire National de Région de Toulouse où il obtient rapidement les premiers prix de flûte à bec, musique de chambre et solfège. Poursuivant des études de musicologie à Toulouse, il se passionne pour la musique ancienne et part se perfectionner dans le jeu de la flûte à bec et l’interprétation au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam auprès des plus grands spécialistes mondiaux. Il est titulaire des certificats d’aptitude de flûte à bec, de direction de chœur et de directeur de conservatoire.Jean-Marc Andrieu débute ses études musicales au Conservatoire National de Région de Toulouse où il obtient rapidement les premiers prix de flûte à bec, musique de chambre et solfège. Poursuivant des études de musicologie à Toulouse, il se passionne pour la musique ancienne et part se perfectionner dans le jeu de la flûte à bec et l’interprétation au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam auprès des plus grands spécialistes mondiaux. Il est titulaire des certificats d’aptitude de flûte à bec, de direction de chœur et de directeur de conservatoire.Il est directeur du Conservatoire de Montauban depuis 1991. En 1986, il crée à Toulouse un ensemble instrumental baroque dont la notoriété ne cessera de grandir et qui deviendra en 1991 l’Orchestre Baroque de Montauban, puis Les Passions en 2003. A la tête de cet ensemble il est régulièrement invité par de nombreux festivals prestigieux.En 2011 il fonde le Festival Passions Baroques à Montauban, ville où l’Orchestre est en résidence. En 2008, il reçoit L’Orphée d’or à l’occasion du 50è anniversaire de l’Académie du disque lyrique à l’Opéra Bastille, en 2009 le Coup de Cœur de l’Académie d’Occitanie des Arts, Lettres, Sciences et Traditions Populaires à Toulouse, en 2010 le Prix Charles Mouly de l’Académie des Arts, Lettres et Science de Languedoc dans les salons du Sénat à Paris et en 2016 le Grand prix de l’Académie d’Occitanie. Au-delà du grand répertoire baroque (Passion selon Saint-Matthieu, Quatre saisons,  …), il s’attache à faire revivre des œuvres inédites ou oubliées et montre une âme de découvreur de partitions rares pour lesquelles il réalise un très important travail de restitution. Son intégrale, à la scène comme au disque, des œuvres majeures de J. Gilles est une référence de portée internationale. Pour les 30 ans des Passions il met sur le devant de la scène un compositeur méridional peu connu : A-E. Blanchard. Sa double compétence de chef d’orchestre et chef de chœur, l’amène à diriger régulièrement à des programmes et des enregistrements de musique baroque ou lyrique tant en France qu’à l’étranger. Il est fréquemment sollicité au titre de membre de jury de concours.

Page Facebook de l’Ensemble

Site web de l’Ensemble

Isabelle Poulenard, soprano

Après avoir passé sept années à la Maîtrise de Radio-France et trois ans à l’Ecole Nationale d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris, Isabelle Poulenard est très vite attirée par l’interprétation de la musique des 17ème et 18ème siècles. Elle participe à de nombreuses productions de l’Atelier Lyrique de Tourcoing, sous la direction de J.-C. Malgoire.
Son répertoire, très varié, s’étend de l’opéra baroque à la création contemporaine en passant par des ouvrages de Mozart, Rossini, Weber, Poulenc, etc.
Elle a l’occasion de travailler avec des chefs d’orchestre tels que Charles Dutoit, Mstislav Rostropovich, William Christie, Marc Minkowski, Theodor Guschlbauer, René Jacobs, Richard Hickox, Mark Foster, Joël Suhubiette, Jérôme Corréas… et se produit régulièrement en récital, notamment dans le cadre des concerts-récitals d’inauguration de l’Opéra Bastille en Juillet 1989.
Son travail est généralement centré sur la musique baroque française, néanmoins elle a également interprété et enregistré du Georg Friedrich Haendel et du Georg Philipp Telemann. Sa voix a été comparée à celle d’Emma Kirkby.
Sa discographie comprend plus de cinquante enregistrements.
Elle est, par ailleurs titulaire du Certificat d’Aptitude, enseigne le chant baroque au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris et intervient régulièrement à l’occasion de stages, en France et à l’étranger.
En juillet 2003, elle est nommée Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres par Monsieur Jean-Jacques Aillagon, Ministre de la Culture.

 

 

Ronaldo Correia De Lima Lopes, théorbe

Né au Brésil, guitariste diplômé de l’Université de Rio de Janeiro, il s’initie au luth sous l’orientation de Vincent Dumestre. Il poursuit sa formation en France auprès d’Eugène Ferré au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, obtenant le Diplôme National d’Études Supérieures Musicales en 2001 et le Certificat d’Études Complémentaires Spécialisées en 2003. Il est également titulaire du Diplôme d’État (DE) et du Certificat d’Aptitude (CA) aux fonctions de professeur de musique dans la discipline instruments anciens. Il enseigne le luth et la basse continue au Conservatoire Municipal de Meaux (77) et à l’École Supérieure de Musique et Art Dramatique de Porto (Portugal). Parallèlement, il se produit en concert au sein de divers ensembles dédiés aux musiques baroque et de la Renaissance.

Flavio Losco, violon

Musicien franco-italien, Flavio Losco se forme au Conservatoire de Nice dans les classes de violon, solfège, percussions, orgue, écriture et musique baroque. Il y obtiendra plusieurs Premiers Prix.
Violon solo de plusieurs ensembles spécialisés dans la musique baroque, en France et à l’étranger, Flavio Losco a participé à de nombreux enregistrements discographiques, au violon ou à l’alto. Il a notamment gravé, en première mondiale sur instruments d’époque, des œuvres de Paganini : sonates pour violon et guitare (obtenant un 9/10 de la revue Répertoire) ainsi que le «Carnaval de Venise».
Que ce soit en tant que violon solo (La Cappella Mediterranea, dir. L. Garcia Alarcon ; Akadêmia, dir. F. Lasserre ; Les Passions, dir. J.M. Andrieu ; etc.) ou comme soliste – aux côtés d’Amandine Beyer par exemple – Flavio Losco a obtenu les plus hautes récompenses : Diapason d’Or, Diapason d’Or de l’Année, Choc de Classica, Editor’s Choice Gramophone…
En 2005, il a eu l’honneur de jouer sur le violon d’Ingres.
Parallèlement à ses activités instrumentales, Flavio Losco s’est également produit en tant que ténor, aussi bien en oratorio qu’en opéra.
Flavio Losco enseigne le violon baroque au Conservatoire de Nice.

Yvan Garcia, clavecin

C’est pendant ses études de piano au C.N.R de Toulouse qu’Yvan découvre la musique ancienne. Avec Yasuko Uyama-Bouvard, il s’initie au clavecin et au répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles puis obtient un premier prix de clavecin à Paris dans la classe d’Elisabeth Joyé.
En parallèle, il se perfectionne en suivant régulièrement les conseils de Pierre Hantaï.
Professeur au conservatoire de Meaux, accompagnateur du département de musique ancienne au C.R.R de Paris, il collabore aussi avec Adriana Fernandez, Maria Cristina Kiehr, Angelika Leiser, Howard Crook en tant que chef de chant au sein de leurs classes, lors de stages de chant.

Liv Heym, alto

Reconnue pour son jeu “élégant et sensuel, turbulent avec goût” par le New Yorker, Liv Heym mène une carrière active autant en violon moderne, qu’en violon baroque et alto. Née à Berlin, elle a étudié le violon avec Heinz Dinter, Eberhard Felz, Ulrike-Anima Mathé et Daniel Phillips; et le violon baroque avec Monica Huggett et Cynthia Roberts à la Juilliard School de New York. Elle travaille au sein d’ensembles de musique de chambre et d’orchestres en Europe et aux États-Unis. Portant un intérêt particulier pour l’interaction de la musique avec d’autres formes d’art, Liv a créé sa série de concert “Music in Dialogue” au WMP Concert Hall à New York.

Etienne Mangot, violoncelle

Après de classiques études de violoncelle à Nice et Paris, Étienne Mangot se tourne vers l’interprétation sur instruments anciens. Il étudie le violoncelle baroque et la viole de gambe et se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon.
Passionné par tous les instruments « da gamba », en continuelle recherche, il collabore avec luthiers et archetiers pour reconstruire des modèles rares aux timbres particuliers, notamment un baryton à cordes de P. Jaquier.
Il enseigne au conservatoire de Nice, se produit et enregistre avec Café Zimmermann, Les Passions, Akadêmia et Concerto Soave.
Avec l’ensemble Filigrane, il rassemble des musiciens complices, jouant chacun plusieurs instruments, amoureux du grain du son et du tissage des voix.

Nirina Betoto, violon

Diplômée du CNR de Toulouse en violon moderne (classe de Claire Amar-Lecourt) et violon baroque (classe d’Enrico Gatti), elle obtient une licence de musicologie à Toulouse Le Mirail en 1986. Depuis, elle enseigne le violon au Conservatoire de Montauban et se produit au sein de l’orchestre Les Passions depuis sa création. Elle joue par ailleurs avec l’Atelier de musique ancienne de Nice, le Quatuor Olympe, l’Orchestre de la Cité d’Ingres…

Partager