Concert > Faenza

© Shakuntala

Le Jeu des Amants ou Carte de l’Empire d’Amour

Suivant les pas des grands voyageurs de la Renaissance, les Précieuses du XVIIe siècle, menées par l’intrépide Mlle de Scudéry, entreprirent à leur tour l’exploration puis la cartographie d’une contrée demeurée jusque-là mythique, réputée dangereuse autant que fertile et connue sous le nom de Pays de Tendre. Exploit d’autant plus digne d’estime qu’elles l’accomplirent sans même bouger de leurs Salons.
Très vite pourtant, de la Carte du Royaume d’Amour à celle du Pays de Braquerie, les controverses et les contre-explorations fleurirent…
Faenza propose sous forme de jeu de société et de Salon, de partir à la découverte d’une toute nouvelle carte, entièrement révisée par ses propres chercheurs. Un voyage baroque, en musique et en chansons, au cœur de ce qui demeure et demeurera toujours l’ultime Terra Incognita : l’Empire d’Amour.

L'Ensemble Faenza et Marco Horvat, direction

Marco Horvat aborde les musiques anciennes d’une façon singulière, qui l’a conduit à s’éloigner des sentiers battus : parti étudier quatre ans la musique de l’Inde du Sud avec la chanteuse Aruna Sairam, il apprend à la Schola Cantorum de Bâle les musiques du Moyen Âge et de la Renaissance avec Dominique Vellard et Bob Crawford Young puis intègre des ensembles tels que Gilles Binchois, Alla Francesca, La Simphonie du Marais, XVIII-21, Akademia, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, William Byrd, Huelgas Ensemble, Le Poème Harmonique, Artaserse. Il crée en 1996 l’ensemble Faenza. L’ensemble s’est produit à l’Automne Musical de Versailles, à la Cité de la Musique de Paris, au Musée du Moyen Age, au Festival de Maguelone, au Festival baroque de Pontoise, au Festival de Musique ancienne de Gijon, Festival Bach d’Arques-la-Bataille, au MusikfestSpiele de Potsdam (D), au Renaissance Music Festival de Copenhague (DK), au Festival de musique ancienne de Bruges (BE), au Festival de Simiane la Rotonde, au Festival d’Utrecht (NL), à Villa Musica (DE), au Musée National du Château de Pau, au Musée de l’Armée, au Festival Mazovia Goes Baroque (PL), au Festival Suona Francese (IT), aux Teatri di Pietra (IT), au Festival de Musica Antigua de Estella (ES), aux Flâneries musicales de Reims, au Festival d’Avignon…
En résidence depuis 2008 au théâtre Louis Jouvet de Rethel, scène conventionnée des Ardennes, et depuis 2012 en
résidence départementale dans les Ardennes (Givet, Fumay, Revibn, Sedan, Rethel) Faenza a développé une démarche artistique qui privilégie d’une part les formes légères au sein desquelles il redéfinit les conditions de transmission de musiques conçues pour l’intimité (Le Salon de Musique, Le Bel Air, Le Jeu des Amants), et la rencontre entre la musique ancienne et les musiques actuelles amplifiées (Métamorphoses), d’autre part. Entre ces deux extrêmes, Faenza est aussi à l’aise dans le domaine du spectacle musical (Les Voyages de Bellerofonte), du concert mis en espace (Les Musiques de l’Astrée, La Semaine Mystique) que dans celui du concert de musique ancienne « traditionnel » (Le Jardin de Giulio Caccini, Il Mazzetto di Fiori, Grazie ed affetti).Faenza a enregistré trois CD chez Alpha : Il Giardino di Giulio Caccini, récital ; La Semaine Mystique, musiques de dévotion sous Louis XIII ; Les Musiques de l’Astrée, airs de cour polyphoniques. Il prépare un enregistrement pour le label agOgique : Grazie ed affetti di musica moderna, consacré à la redécouverte de l’œuvre de Giulio San Pietro de’ Negri. Faenza est conventionné par la DRAC-Grand Est et soutenu par la Région Grand Est. Il est en résidence départementale dans les Ardennes, projet piloté par le Théâtre Louis Jouvet de Rethel, scène conventionnée des Ardennes.

Page Facebook de l’Ensemble

Site web de l’Ensemble

Olga Pitarch, soprano

Née à Castellón en Espagne, elle accomplit ses études musicales au Conservatoire Supérieur de Musique de Valencia, où elle est diplômée de piano et de chant, puis à la Musikhochschule de Vienne. Elle a participé à diférentes master-classes avec Helmut Lips, Charles Brett, Helena Lazarska et Margreet Honig et a été lauréate de plusieurs concours(Jeunesses Musicales en 1991; Concours de Lied et Oratorio J. Massià en 1993, Concours d’opéra E. Marco en1994). Sa prédilection pour la période baroque lui permet notamment de participer à la redécouverte d’un large répertoire espagnol avec diférents ensembles : Al Ayre Español, La Capella de Ministrers, Estil Concertant, Elyma, Orquesta Barroca de Sevilla y Real Compañía Ópera de Cámara. Elle a également collaboré avec Le Parlement de Musique, Les Jeunes Solistes, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy et Les Arts Florissants. Parmi ses enregistrements, citons: « Ifgenia in Aulide » (Ifgenia) de V.Martín y Soler, « Orlando» (Medoro) de N.Porpora avec RCOC et « El Maestro de bayle y otras Tonadillas » avec Elyma chez K-617; « Il giardino de G.Caccini », « Parodies spirituelles », « Les Musiques de L’Astrée » avec Faenza chez Alpha; « A batallar estrellas » avec Al ayre español chez Harmonia Mundi; « Te deum/Grand ofce de morts de Charpentier » et « Il ritorno d’Ulysse in patria » (Minerva) avec Les Arts Florissants (en DVD chez Virgin Classics). « Amorosa Fenice » et « Madrigali di Giovanni Zamboni » avec Faenza chez agOgique.

Suggestions de lecture

Madeleine de Scudéry – Clélie, histoire romaine, Editions Folio classique
René Bray – La préciosité et les précieux, Editions A.G. Nizet 1945

“Poésie, musique et société, L’air de cour en France au XVIIe siècle”, Textes réunis par Georgie Durosoir, Centre de Musique Baroque de Versailles, Editions MARDAGA, 2006.

 

Partager