Le Grand Voyage

© DR

L’histoire est celle de deux acolytes, deux colporteurs d’histoires et de musiques. Tels des troubadours du 21e siècle, ils narrent leurs aventures. Au fil du récit, les nombreuses et improbables rencontres que font les personnages les égarent entre rêve et réalité, le réel rejoint la fiction et il devient alors difficile de faire la part du mythe dans la grande histoire de l’orgue. Autour de l’orgue Robert Dallam de Lanvellec de 1653, ce carnet de voyage mêle l’Histoire aux mythes, et vous invite à explorer 10 000 ans d’histoire d’orgue. Depuis l’Antiquité avec la naissance de l’orgue, en passant par le Moyen-Âge et la musique des troubadours, ce périple musical célébrera l’apogée de l’orgue baroque, les grands tourments romantiques jusqu’à l’orgue de notre temps.

 

Note d'intention

L’histoire est celle de deux acolytes, deux colporteurs d’histoires et de musiques. Tels des troubadours du 21e siècle, ils narrent leurs aventures. Au fil du récit, les nombreuses et improbables rencontres que font les personnages les égarent entre rêve et réalité, le réel rejoint la fiction et il devient alors difficile de faire la part du mythe dans la grande histoire de l’orgue.

« …Nous l’avons longtemps cherché, dans des temps reculés, dans des contrés lointaines.
Un grand voyage nous avons fait, heureusement, chaque détail a été minutieusement noté et répertorié dans nos carnets d’aventures. Les lieux que nous avons visités, les personnes que nous avons rencontrées, les musiques que nous avons entendues. Si vous daignez nous prêter une oreille attentive, alors nous vous conterons les histoires les plus extraordinaires et peut-être que l’orgue lui-même vous livrera ses secrets les plus intimes… Tout a commencé comme cela… »

 

Dans ce spectacle, plusieurs approches se croisent. Tout d’abord la forme, un duo de musiciens conteurs et un instrumentarium (tuyaux, petit orgue de neuf notes, percussions, sons électroniques…et grand orgue). Chaque scène prend vie en combinant texte et musique.

Il s’agit également de mettre l’accent sur l’orgue fantasmagorique et sur les diverses représentations que l’on s’en fait. Partir de l’imaginaire afin de confronter le mythe à l’histoire et découvrir que la réalité est parfois plus mystérieuse que la fiction.

Enfin, replacer l’orgue dans son contexte en ayant recours à des textes : auteurs de théâtre, littérature, correspondance, descriptions… Avec cela faire entendre l’orgue autrement, donner du sens à l’écoute. Faire entendre le répertoire d’orgue dans toute sa diversité, de la musique ancienne au 21e siècle, utiliser également l’improvisation pour gagner en souplesse et faire avancer le récit. Confronter le répertoire d’orgue avec les percussions, la voix parlée et les sons électroniques.

Baptiste Genniaux

Né en 1974 à Rodez. Il étudie l’orgue au CNR (Conservatoire National de Région) de Toulouse avec Francis Jacob, Jan Willem Jansen et Michel Bouvard. En novembre 2000, il est nommé titulaire de l’orgue de Naucelle en Aveyron et en 2004, il obtient le Prix d’orgue du CNR de Toulouse mention très bien. Baptiste Genniaux enseigne le piano, l’orgue et la formation musicale. Il mène une action de sensibilisation du jeune public à la musique et à la facture d’orgue en collaboration avec le Festival International Toulouse les Orgues et l’Inspection Académique de Haute-Garonne. Depuis 2004, dans le cadre de culture à l’hôpital, il anime des ateliers de découverte de l’orgue, toujours en collaboration avec le Festival Toulouse les Orgues et la DRAC Midi-Pyrénées. Baptiste Genniaux s’investit dans les spectacles jeune public, « Mange-moi » avec la compagnie Lever du Jour, « Fifaro l’organiste », « Mourty ou la fureur des dieux » avec la Divine Fabrique. En 2012, création du spectacle « Les colporteurs », concert de poche au chevet des patients hospitalisés au pôle gériatrie du CHU de Toulouse.

Vincent Dubus

Né le 8 janvier 1972 à Paris, ancien jeune aquaculteur il s’occupait des poissons algues et autres mollusques. Par accident il va s’immerger tout entier dans des sentiers artistiques. Comédien et musicien au sein de la Cie « Création Ephémère », depuis 1995, il participe à de très nombreux projets liés aux spectacles vivants (théâtre, théâtre de rue, lectures, contes, performances, groupes musicaux divers et variés, ateliers de pratiques artistiques…). Musicien autodidacte, il développe son identité musicale à travers son propre « univers sonore », collages plus ou moins abstraits, « instrumentarium » absurdes, classiques ou réinventés joués ou pas en live, enregistrements sauvages et domestiqués, manipulations sonores composent et fabriquent des paysages plus ou moins réalistes, mais toujours poétiques…

Partager