Concert des Professeurs de l’Académie

Bibiane Lapointe, Emmanuel Balssa, Jean Tubéry : professeurs de l'Académie de Musique Baroque © Ombres Sauvages

Durant la période estivale, la commune de Lanvellec vit au rythme de l’académie de musique baroque. Une trentaine de stagiaires issus des quatre coins de l’Europe – voire au-delà – viennent se perfectionner auprès de grands artistes et pédagogues. La musique baroque résonne dans tout le village pendant tout une semaine. Comme chaque année, le concert des professeurs inaugure cette formation unique en son genre.

Ce concert étant une création, le programme sera dévoilé au mois de juillet. 

Emmanuel Balssa, viole de gambe & violoncelle baroque

Violoncelliste et violiste, Emmanuel Balssa a étudié le violoncelle avec Maurice Gendron, le violoncelle baroque avec Richte van der Meer (Conservatoire Royal de La Haye) et la viole de gambe avec Wieland Kuijken (Conservatoire Royal de Bruxelles).
Membre des Arts Florissants, de l’Orchestre du 18ème siècle et du Bach Collegium Japan, Il se produit également régulièrement en récital et en musique de chambre principalement avec le pianiste Rémy Cardinale et l’ensemble L’Armée des Romantiques (enregistrement du Quintette de C. Franck en 2016 pour les éditions L’Autre Monde).
En 2004, il a enregistré avec Bertrand Cuiller et Alix Verzier, six sonates pour violoncelle et basse continue de S. Lanzetti pour la firme Lindoro à Séville et le concerto de CPE Bach en la mineur avec l’ensemble Il Gardellino en 2013 (Accent).
Il enseigne le violoncelle baroque au CNSMD de Lyon et la viole de gambe et le violoncelle baroque à l’ESMUC (Escola Superior de Música de Catalunya) de Barcelone.

Bibiane Lapointe, clavecin

Bibiane Lapointe est claveciniste et responsable du département de musique ancienne au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt Sorbonne.
Bibiane Lapointe étudie auprès de Scott Ross, Mireille Lagacé, Réjean Poirier (Université de Montréal) et Ton Koopman (Conservatoire d’Amsterdam). Elle est responsable des Départements de Musique ancienne du Pôle Supérieur PSPBB et du Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne Billancourt et est également Professeur de clavecin dans ces deux établissements.
Bibiane Lapointe dirige, aux côtés de Thierry Maeder, l’ensemble Les Cyclopes qui explore l’univers foisonnant du baroque avec vivacité, force, fougue, précision et contrastes.

Thierry Maeder, orgue Robert Dallam

Il étudie l’orgue avec André Stricker et le clavecin avec Aline Zylberajch (Conservatoire de Strasbourg) et Ton Koopman (Conservatoire d’Amsterdam). Co-fondateur de l’ensemble Les Cyclopes, qu’il dirige aux côtés de Bibiane Lapointe, Thierry Maeder est professeur de basse continue au CNSM de Paris et professeur de clavecin au CRR de Caen. En janvier 2010, Bibiane Lapointe et Thierry Maeder sont faits Chevaliers de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Paul O’Dette, luth

Le luthiste Paul O’Dette est considéré comme ‘le plus grand génie qui ait jamais touché cet instrument’ (Toronto Globe and Mail). Il s’affirme comme l’un des musiciens les plus influents dans le domaine de la musique ancienne, en aidant à définir les normes techniques et stylistiques pour les interprètes du XXIe siècle en contribuant à imposer un sens profond de l’approche historique, une précision idiomatique et une capacité de libre expression ambitieuse.
Ses récitals et concerts dans des festivals de renommée internationale sont des évènements incontournables quand il se produit à Boston, Londres, Paris, Amsterdam, Berlin, Munich, Prague, Vienne, Milan, Florence, Genève, Madrid, Barcelone, Tokyo, Moscou, St Petersbourg, Buenos Aires, Montevideo, Melbourne, Adelaïde, Los Angeles, Vancouver, Berkeley, Bath, Montpellier, Utrecht, Bruges, Anvers, Brême, Dresde, Innsbruck, Tenerife, Copenhague, Oslo, Cordoba, pour ne citer qu’eux.
Paul O’Dette participe à plus de cent quarante enregistrements, remportant deux ‘Grammy’ en étant nominé à sept reprises tandis qu’un grand nombre remportent des prix de renommée internationale. ‘The Complete Lute Music of Dowland’, un coffret de 5 CDs enregistrés pour harmonia mundi usa, reçoit le prestigieux Diapason d’Or de l’année et est sélectionné comme figurant parmi les ‘Best Solo Lute Recording of Dowland’ par la BBC Radio 3, alors que ‘The Royal Lewters’ est gratifié d’un Diapason d’Or, d’un Choc de la Musique, de 5 étoiles dans le BBC Music Magazine ainsi que dans Goldberg et de la note maximum dans Classics Today.com. ‘The Bachelar’s Delight, Lute Music of Daniel Bachelar’ est sélectionné en 2006 pour un Grammy Award dans la catégorie, ‘meilleur enregistrement pour instrument solo’.
Paul O’Dette se consacre également à la direction d’opéra. Son enregistrement de La Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier avec le Boston Early Music Festival Chamber Ensemble remporte un Grammy dans la catégorie ‘Best Opera Recording of 2014’, ainsi qu’un Echo Klassik Award dans la même catégorie. En 1997, il dirige, avec Stephen Stubbs, L’Orfeo de Luigi Rossi à Tanglewood, au Festival de Musique Ancienne de Boston (BEMF) et au Théâtre Royal de Drottningholm en Suède. Depuis 1999, toujours avec Stephen Stubbs, il codirige Ercole Amante de Cavalli au Festival de Musique Ancienne de Boston à Tanglewood et au Festival d’Utrecht, La Stelliaura Vendicata de Provenzale à l’Académie Vadstena en Suède, l’Orfeo et L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi au Festival de Vancouver, ainsi que Thésée de Lully, Ariadne de Conradi et Boris Goudenow de Mattheson, Psyché de Lully et Poppea de Monterverdi, Acis and Galatea et Almira de Haendel, Niobe de Steffani pour le Festival de Musique Ancienne de Boston. Cinq parmi ses enregistrements d’Opéra ont été nominés aux Grammy Award dont Ariadne de Conradi dans la catégorie meilleur enregistrement d’opéra en 2005, et toujours dans la même catégorie Thésée de Lully en 2007 ainsi que Psyché en 2008, La Descente d’Orphée aux Enfers en 2014 et Niobe en 2015. Niobeet les enregistrements d’Opéra de Lully sont également nominés aux Gramophones Awards, alors que Niobe reçoit un Diapason d’or de l’année, un Echo Klassik Award et le prestigieux Jahrespreis der Deutschenschallplattenkritik. Paul O’Dette est invité par de nombreux orchestres baroques en tant que chef des deux côtés de l’Atlantique.
Parallèlement à son activité d’interprète, Paul O’Dette est un chercheur passionné et réalise un travail considérable sur l’interprétation et les sources de la chanson avec luth en Italie et en Angleterre au XVIIe siècle, sur l’art du continuo et sur la technique du luth. Il publie également de nombreux articles sur l’interprétation historique et a cosigné l’article sur Dowland dans le New Grove Dictionary of Music and Musicians.
Paul O’Dette est professeur et directeur du département de musique ancienne de l’Eastman School of Music. Il est également directeur artistique du Festival de Musique Ancienne de Boston.

Stéphanie Pfister, violon baroque

Stéphanie Pfister débute l’apprentissage du violon au conservatoire de Strasbourg . Après ses études de violon moderne, son intérêt pour la musique ancienne la mène à la Schola Cantorum de Bâle, dans la classe de Chiara Banchini, où elle se consacre au violon baroque. En 1997, elle en sort brillamment avec son diplôme de Soliste.

Dès lors, elle intègre de nombreux ensembles Européens en tant que Premier violon et en musique de chambre.

Elle s’est produite dans le monde entier avec de nombreux orchestres baroques tels que La Fenice (Jean Tubéry), l’Ensemble 415 (Chiara Banchini), Le Parlement de Musique (Martin Gester), Le Concert d’Astrée (Emmanuelle Haim),  Akademia (Françoise Lasserre) ou encore Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre).

Sa discographie comprend de nombreux enregistrements réalisés pour les labels Harmonia Mundi (Ensemble 415, Andreas Scholl « Deutsche Barock Lieder », Ensemble Pulcinella ), Zig-Zag territoire (Ensemble 415), K617 (Ensemble Elyma), Virgin (Concert d’Astrée), Alpha (La Fenice) et Opus 111, Accord (Le Parlement de Musique).

Elle a également réalisé un enregistrement de musique Française chez Ligia, avec son partenaire et complice de longue date, Martin Gester (« portraits et caracteres »).
Pédagogue reconnue, Stéphanie Pfister enseigne depuis 1997 au Conservatoire de Strasbourg ainsi qu’en master class en France ou en Suisse (orchestre de Nancy, Schola Cantorum de Bâle, Conservatoire de Nice). Elle a été, trois années durant, « Professeur invité » l’Académie de Sablé pour la classe de cordes et l’orchestre.

Stéphanie Pfister joue un violon Sebastian Klotz de 1750.

Jean Tubéry, flûte à bec & cornet

Après des études de flûte à bec et de cornet à bouquin (Toulouse, Amsterdam, Bâle), Jean Tubéry fonde l’Ensemble La Fenice en 1990, avec lequel il obtient d’emblée le Premier Prix des Concours Internationaux de Musique Ancienne de Bruges (1990) et de Malmö (1992).
Son intérêt pour le répertoire vocal l’amène également à la direction de chœur, qu’il a étudiée auprès de Hans Martin Linde et Pierre Cao. Il a ainsi été sollicité par des ensembles tels que Jacques Moderne, Dunedin Consort(Edinburgh), Norway Solistenkor (Oslo), le Chœur de Radio-France, le Nederlands KamerkoorVox Luminis, et le Chœur de Chambre de Namur dont il a été le chef titulaire de 2002 à 2008, obtenant deux prix de l’académie Charles Cros, et le prix L. Bettencourt.
La série discographique « L’héritage de Monteverdi » réalisée avec le label Ricercar de 1995 à 2001, a été saluée par la presse spécialisée comme un « événement majeur dans l’univers du XVIIe siècle ». Dans le répertoire français, sa version du Te Deum de Charpentier a été élue version de référence par le magazine Classica. Il aborde également les grandes œuvres de Purcell (Grandes Odes, Didon & ÉnéeKing Arthur) par une relecture revigorante inspirée de la notation originale, conciliant « la rigueur du musicologue et la fantaisie du musicien ». Son enregistrement des cantates de Noël de Bach est qualifié de « travail de pionnier malgré ses devanciers » (ResMusica).
En tant que pédagogue recherché, Jean Tubéry enseigne le cornet à bouquin au Conservatoire Supérieur – C.R.R. de Paris (depuis 1990) et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, ainsi que l’ornementation improvisée au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il a été amené à donner des master classes dans les conservatoires nationaux et académies de musique de Luxembourg, Bâle, Oxford, Trossingen, Helsinki, New York, Cleveland.
En 2001, il est nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture Catherine Tasca. En 2007, il est élu personnalité musicale de l’année par le quotidien national belge « Le Soir ». En 2013, il a été nommé Chevalier de l’ordre des Palmes Académiques pour son travail pédagogique et artistique de résidence à Auxerre, dans l’Yonne et en Bourgogne.

Partager