Voyage européen à l’aube de l’époque baroque

Constance Taillard Printemps de Lanvellec © DR

S’affirmant déjà haut et fort comme instrument roi, l’orgue du XVIIe siècle bénéficie d’une littérature dont la richesse s’étend du nord au sud de l’Europe. De brillants compositeurs se positionnent en chef de file de chaque nation pour faire évoluer le paysage musical et promouvoir de nouvelles formes. Du thème populaire au style polyphonique en passant par la suite française, ce programme a pour objectif de parcourir le répertoire emblématique du début du grand siècle. L’exigence retrouvée dans ces compositions laisse déjà entendre l’arrivée triomphale d’un génie inégalé : Johann Sebastian Bach.

Programme

Dietrich Buxtehude (1637-1707)
Prélude en sol majeur BuxWV 162

Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749)
Suite du Premier ton, extraits
Plein-Jeu – Fugue – Basse et Dessus de Trompette – Dialogue sur les grands jeux

Joan Bautista Cabanilles (1644-1712)
Gallardas I 

John Stanley (1712-1786)
Voluntary op.7 n°3

François Roberday (1624-1680)
Fugue 9me
Caprice sur le mesme sujet

Jean-Jacques Beauvarlet-Charpentier (1734-1794) 
Offertoire en Simphonie concertante issu du Journal d’orgue

Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)
Ballo del Granduca

Charles Avison (1710-1770)
Concerto 1 en sol majeur 
Largo – Allegro – Adagio – Aria con affetto

Constance Taillard

Née en 1994, Constance Taillard commence ses études musicales dans sa ville natale, au Conservatoire de Mulhouse. Elle y obtient le DEM en clavecin et en orgue. Elle se perfectionne ensuite auprès d’Eric Lebrun au CRR de Saint-Maur-des-Fossés.

A l’âge de 17 ans, Constance Taillard intègre la classe d’Olivier Baumont et Blandine Rannou au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Après avoir obtenu son Master de clavecin et basse-continue mention très bien à l’unanimité, elle entre dans la classe d’orgue de Michel Bouvard et Olivier Latry. Elle y suit parallèlement la formation au Certificat d’Aptitude et est nommée professeur de clavecin au Conservatoire d’Arras en 2016.

En tant que soliste, Constance Taillard est fréquemment invitée à se produire aussi bien en France qu’à l’étranger. Elle s’est déjà fait entendre à la Cité de la Musique de Paris dans le cadre de l’Intégrale Jean-Sébastien Bach, à la Philharmonie de Paris, au Festival « Organi Antichi » de Bologne (Italie) ainsi qu’au Festival de La Chaise-Dieu où elle était en résidence.

Son intérêt pour la musique contemporaine l’amène à rencontrer les compositeurs d’aujourd’hui comme Gilbert Amy, Thierry Escaich et Eric Lebrun. France musique l’invite à plusieurs reprises dans les émissions « Génération jeunes interprètes » et « Chambre classique ». En septembre 2018, elle obtient le second prix du Concours International Corneille.

La musique d’ensemble tient également une place importante dans son activité musicale. Elle joue sous la direction de Julien Chauvin, Ignazio Schifani et Maxime Pascal et est régulièrement sollicitée pour collaborer avec des ensembles vocaux tels que les chœurs Intermezzo, Jubilate Deo ou encore l’Ensemble vocal Christine Paillard. Pendant deux ans, elle dirige les chœurs de Saint-Antoine des Quinze-vingts aux côtés d’Eric Lebrun.

Soucieuse de la conservation des orgues dans leur état d’origine, elle préside l’Association Patrimoine Oltingue Sundgau qui a pour mission de préserver le Callinet le plus authentique de France.

Constance Taillard est soutenue par la Fondation Safran.

Partager