Pièces en concert

Voix obligés © DIETHARDT

Le répertoire de ce programme est celui qui a donné naissance au nom de cet ensemble « Voix Obligées ». La particularité de cette écriture, dans laquelle le clavecin sort de son cadre d’accompagnateur et assume pleinement un rôle de soliste aux côtés de ses confrères, marque un moment de changement profond dans l’histoire du clavier. Paradigme créé par Jean-Sébastien Bach dans les années 1720 avec les sonates pour clavecin obligé et violon, puis exploré dans ses sonates avec viole de gambe et traverso, ces pièces sont à trois voix obligées dans le style de la sonate en trio pour orgue. Elles préfigurent le genre de la sonate pour piano et dessus qui devient extrêmement courant pendant les siècles à venir. Jean-Philippe Rameau, de son côté, assume un visage plus concertant avec la publication des Pièces de clavecin en concerts en 1741 – cinq suites ou sonates ne contenant que des pièces de caractères où le clavecin, la viole et le violon jouent à trois parties égales, dans une vraie écriture de trio presque galante. Les enjeux d’équilibre, de dialogue et de partage musical qu’engendrent un travail sur le répertoire de clavecin obligatoire en duo et en trio – voilà ce qui nous libère chacun de chanter sa voix obligée.

Programme

Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
Pièce de clavecin en concert 1 en do mineur
La Coulicam
La Livri
Le Vézinet

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Sonate pour clavecin obligé et viole de gambe en ré majeur BWV 1028
Adagio
Allegro
Andante
Allegro

Jean-Philippe Rameau
Pièce de clavecin en concert 4 en si bémol majeur
La Pantomime
L’Indiscrète
La Rameau

Johann Sebastian Bach
Sonate pour clavecin obligé et violon en sol majeur BWV 1019
Allegro
Largo
Allegro
Adagio
Allegro

Jean-Philippe Rameau
Pièce de clavecin en concert 5 en ré mineur
La Forqueray
La Cupis
La Marais

Lillian Gordis, clavecin et direction

Née en 1992 à Berkeley, Californie, Lillian Gordis découvre le clavecin à l’âge de neuf ans et s’y consacre, d’abord avec Katherine Roberts Perl, puis avec Arthur Haas. Suite aux encouragements de Pierre Hantaï, qui l’invite à travailler sous son égide, elle s’installe en France à l’âge de 16 ans. Elle poursuit ses études de 2009 à 2013 auprès de lui ainsi qu’avec Bertrand Cuiller et s’est formée parallèlement dans plusieurs conservatoires. À la Schola Cantorum Basiliensis, elle profite des conseils notamment de Pedro Memelsdorff avant de rentrer en Master d’interprétation des musiques anciennes à la Sorbonne-PSPBB (Bibiane Lapointe et Frédéric Michel). Ses recherches portent sur les « In nomine » de John Bull, dont elle prépare une édition critique.

Elle se produit régulièrement en concert dans de nombreux festivals tels que Sinfonia en Périgord, Printemps de Lanvellec, Jeunes Talents, Paris Clavecin Festival, Clavecin en Fête, Festival de Richelieu, Voyage dans l’Hiver (Moulin d’Andé), Petits Concerts dans les Copeaux, L’Art de la Fugue et Oude Muziek Utrecht Fringe Festival, et au Théâtre des Champs-Elysées, Muziekgebouw aan’t IJ, Museo Musica Bologna et MusicSources Berkeley. En tant que continuiste, elle est invitée à intégrer l’OFJ Baroque 2017 et l’Orchestre de Chambre de Paris (Théâtre des Champs-Elysées) sous la direction de Rinaldo Alessandrini, Giuliano Carmignola et Fabio Biondi avec Vivica Genaux et Sonia Prina. Elle a été quatre fois lauréate de la Fondation Royaumont (2013, 2015-2017) où elle travaille avec Amandine Beyer, Sophie Gent, Jocelyn Daubigney et Raphaël Pichon.

Lillian joue régulièrement avec ses amis Jérôme Hantaï, Bertrand Cuiller, Skip Sempé, Johanna Bartz et Varoujan Doneyan et depuis 2015 dirige l’ensemble VOIX OBLIGÉES, dédié au répertoire de clavecin obligé chez Johann Sebastian Bach.

En savoir plus : site web – facebook – Twitter

Jérôme Hantaï, viole de gambe

Jérôme Hantaï a étudié la viole de gambe auprès de Wieland Kuijken au Conservatoire de Bruxelles.

Fréquemment demandé comme soliste (récitals, passions de Bach), il se consacre également à la musique de chambre et à l’enseignement. Il fait partie du Trio Hantaï avec ses frères Marc et Pierre, et anime l’ensemble de

violes Spes Nostra . Parmi ses nombreux enregistrements, on peut citer 3 volumes de Pièces à une et plusieurs violes, de Marin Marais (Virgin Veritas), Fantazia de John Jenkins (Naïve/Ambronay), et Consort music au temps de Shakespeare (Musicales Actes-Sud).
Jérôme Hantaï enseigne au CRR de Cergy-Pontoise et au CRD de Bourg-la-Reine/Sceaux.

Varoujan Doneyan, violon

Passionné d’art et de littérature, Varoujan Doneyan aime naviguer entre différents styles de musique, et faire dialoguer plusieurs formes d’arts, comme la poésie et la musique, la photographie et la musique…

Né en 1986, il débute le violon avec Agnès Thaureau, puis Anne-Marie Morin, avant d’entrer au CNSMDP dans la classe de Boris Garlitsky. Il bénéficiera également des conseils de Vladimir Mendelssohn et Marc

Coppey, en musique de chambre. Il étudie ensuite à la Musikhochschule de Freiburg avec Rainer Kussmaul, puis consacre deux ans à l’étude de la musique ancienne dans la classe de Mira Glodeanu au Conservatoire Royal de Bruxelles. Varoujan Doneyan se produit régulièrement au sein d’ensemble tels que le Freiburger Barockorchester, Pygmalion, Les Ambassadeurs, Les Inventions, La Loge Olympique…

Partager