Mystères d’Orphée : un chocolat créé pour le Festival

Frédéric Adam et Christian Langenfeld, lors de la conférence de presse du festival

Christian Langenfeld (Directeur du Festival) et Frédéric Adam (Maître chocolatier) ont présenté le chocolat Mystères d’Orphée, à l’occasion de la conférence de presse du Festival organisée mardi 11 septembre 2018.

 

L’existence historique d’Orphée est fortement questionnée. Pour les anciens Grecs, Orphée avait vécu autour du XIIe siècle avant notre ère, parce qu’il avait participé, avant la guerre de Troie, à l’expédition des Argonautes partis à la recherche de la Toison d’Or. Il était donc antérieur à Homère et à Hésiode. Pourtant, déjà Aristote au Ve siècle avant JC, et plus tard Cicéron au Ier siècle avant JC, enseignaient qu’Orphée n’avait jamais existé.

Historique ou légendaire, s’il semble connu des Grecs dès la plus Haute Antiquité, il n’apparaît dans la littérature qu’au début du VIe siècle avant JC où il est cité comme premier poète fondateur de l’orphisme, un culte à mystères.
Culte secret, réservé à une élite, aucune description des cérémonies ne nous est parvenue. Toujours est-il que des traces archéologiques nous livrent quelques éléments précieux dont notamment les lamelles d’or retrouvées en Grèce et en Italie dans des tombes. Elles rappellent aux initiés le chemin à parcourir dans l’au-delà :

« Tu trouveras à gauche de la demeure d’Hadès une source,
Auprès de laquelle se dresse un cyprès blanc.
De cette source ne t’approche pas, même de près.
Et tu en trouveras une autre, son eau fraîche s’écoule
Du marais de Mnémosyne ; devant elles veillent les gardiens.
Dis : Je suis enfant de Terre et de Ciel étoilé, et ma lignée est céleste ; et cela vous le savez.
Je suis desséché par la soif et je vais périr : vite donnez-moi l’eau fraîche qui coule du marais de Mnémosyne.
Et ils te laisseront boire à la source divine. »
Extrait de « Orphée », Anne Zali, La documentation Française 2013

Fred Adam chocolatier de renom à Lannion a créé un chocolat noir 80% bio, baptisé “Mystères d’Orphée”. Il est en vente à la Maison Adam et sur les lieux de concert du Festival.